Volcan de la Soufrière (boucle par la Citerne)

Publié le par fred dj

Massif: Volcan de la Soufrière.

Style: Randonnée pédestre.

Altitude et orientation: 1467m et un peu toute les orientations vue que l'on tourne autour du sommet.

Difficultés:

- 900m de dénivelé environ.

- Certains passages sont raides et équipés d'une main courante. Ces passages technique peuvent être un peu délicat lorsque la météo est mauvaise; ce qui est souvent le cas à la Soufrière.

- L'accès au sommet par la voie "difficile" passe sur un ancien glissement de terrain encore instable.

- L'accès aux fumerolles du cratère est normalement interdit et protégé par des barrières. Possibilité de passer mais risque pour la santé à cause des vapeurs acides. Si c'est le cas, passer par le sens opposé au vent.

- Retour très rapide par la voie normale.

Compagnon du jour: Emilie et Alexandre.

Intérêt (1à5): 4. Très intéressant pour des gens ne connaissant pas ce genre de montagne.

Date de la sortie: 08 août 2011.

Cet article marque la seul sortie en altitude des  semaines passées en Guadeloupe. J'ai vécu une petite année là-bas il y a de cela 13 ans sans avoir eu l'occasion de gravir la cime.

Cette fois il ne fallait pas que je revienne de l'île sans avoir fait la Soufrière. Ma femme et l'amie qui nous a logé ont passé la journée aux Bains Jaunes (bains chauds) pendant que Emilie, Alexandre et moi-même nous décidons à affronter la pluie et la jungle afin d'atteindre le point culminant, non sans avoir fait un détour pas de belles curiosités...

la Soufrière 1

Après une approche confortable sur des bon sentiers; on approche de la Chute du Galion. J'ai malheureusement laissé la paire de chaussures de randonnée à la maison:; c'est donc en baskets de ville que je vais faire la boucle.

A ce niveau, je suis trempé à mort.

la Soufrière 2

Accès délicat mais fort sympathique à la cascade.

la Soufrière 3

La Chute du Galion. Même si on en a beaucoup par chez nous; celle là est très belle.

la Soufrière 4

Puis c'est parti pour l'aventure dans cette petite jungle en direction de la Citerne. Les chemins sont étroits, raides, glissants à cause de l'eau qui forme même des petites rivières dans les creux. Ambiance tropicale.

la Soufrière 5

Un peu plus haut la végétation change de style. On aurait du prendre la machette pour passer.

la Soufrière 6

La citerne. A partir d'ici, on commence à sentir une odeur de soufre. On a malheureusement pas vu grand chose à cause de l'humidité.

la Soufrière 8

Petite trouée avec vue sur la mer.

la Soufrière 7

Bon, on va aller voir quand même.

la Soufrière 9

Les pentes sommitales.

la Soufrière 10

La grande Faille. Profonde et impressionnante.

la Soufrière 11

Et voilà le point culminant.

la Soufrière 12

Un peu plus loin que le points culminant; il y a un petit sentier qui approche du cratère. Une barrière en défend l'accès à cause du risque décrit plus haut.

Emilie et Alexandre m'ont dit que l'on pouvait aller voir à condition de chercher les endroit les moins exposés au vent afin de ne pas avoir de retour de vapeurs. Ce n'est non sans une certaine apréhension que j'ai suivi; d'autant que le bruit de crachat de fumerolles s'entend de loin...

la Soufrière 13

Le cratère et ses fumerolles.

Finalement, ça a valu le coup d'être venu jusque là. C'est vraiment très impressionnant. On entend ce bruit puissant qui vient du fond de la terre. Magnifique et grandiose.

On a été largement arrosé lors de notre chemin de descente mais avec pleins d'images dans la tête; me concernant surtout.

Résumé:

Pour la seul sortie en montagne du séjour, ce fut une vrai réussite et un pur bonheur. Je n'ai pas été déçu. Le paysage est très varié. On commence par une ambiance tropicale pour finir par un style lunaire très impressionnant.

 Dommage pour la météo; mais il faut savoir qu'il est très difficile d'avoir du beau temps là-haut.

Boucle incontournable lorsque l'on vient en vacance sur l'île.

Topo et conditions.

Commenter cet article