Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Publié le par Fred dj

Massif: Valais.

Style: Randonnée pédestre.

Altitude et orientation: 2969m et orientation sud-ouest.

Difficultés:

  • 1500m de dénivelé.
  • Itinéraire exposé à partir de l'entrée dans les vires, mais le sentier est toujours présent.
  • Risque de chutes de pierres dans le Couloir du Nant Rouge, préférer une descente par l'autre versant et retour dans le couloir plus bas. (détails topo ci-dessous)

Intérêt (1 à 5): 4.

Compagnons du jour: Jean-François, Marie-Line, Laurent, George, Denis, Vincent, Sébastien, Elisabeth, Bruno et Alexandre.

Date de la sortie: 14 août 2017.

Topo: ici et .

Plus on fait des sommet, plus on découvrir des massifs, plus le choix s'agrandit encore. Lors de mes dernières aventures valaisanne; j'avais repéré cette dent depuis l'autoroute et François un compagnon de rando m'en avait dit beaucoup de bien. J'ai donc pensé qu'il était indispensable d'aller découvrir cette montagne.

J'ai proposé à la troupe de m'accompagner dans cette aventure...  

Première partie: L'approche jusqu'aux vires. 

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

L'objectif du jour est en vue; la première difficulté fut l'accès au parking par la route et ses impressionnants lacets.

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

La première étape est rapidement atteinte; nous arrivons à la Cabane de la Tourche. (pas d'obligation de passer par là, la piste en contre bas est plus rapide; le détour est intéressant pour la vue)

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Nous avons rejoint la piste; pour le moment c'est débonnaire.

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

La Vallée du Rhône et le massif du Mont-Blanc tout au fond. 

Deuxième partie: La Grande Vire.

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Nous avons quitté la piste pour les vires; maintenant ça ne rigole plus... 

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Une sente bien marquée au milieu de ce terrain raide.

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Un abri militaire, il y en a plusieurs sur toute la longueur de la vire.  

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

L'intérieur de l'abri; spartiate mais bien suffisant si on est pris dans le mauvais temps ou même pour passer une nuit.

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Ambiance austère et impressionnante. 

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

L'un des propriétaires qui nous autorise à passer sur son terrain. 

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Ambiance Dolomites. 

Troisième partie: Couloir du Nant Rouge et sommet.

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Nous attaquons le Couloir du Nant Rouge; à partir d'ici, il faut être vigilant aux chutes de pierres qui arrivent d'en haut, mais aussi d'essayer de marcher sur des oeufs afin d'éviter d'en envoyer. 

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Le passage du bloc coincé est en vue. 

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Pas très difficile même si il faut reconnaître que les grands sont avantagés...  

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Sébastien sort du passage.

Une vidéo du panorama sommital. 

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

Sommet de la Dent de Morcles.

Grande Dent de Morcles: Depuis les Martinaux; Grande Vire et Nant Rouge 1/2

L'équipe au sommet; de gauche à droite: Marie-Line, Laurent, Elisabeth, Vincent, Jean-François, Sébastien, Denis, George, Alexandre et Bruno.

A suivre: La descente par la variante...

Suite: ici.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article