Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

Publié le par Fred dj

Massif: Haut-Giffre.

Style: Alpinisme, course mixte, randonnée alpine.

Difficultés:

  •  PD-.
  • 1300m de dénivelé.
  • Passage d'un vrai glacier, petit mais avec des crevasses, passe bien rive gauche; attention aussi à la transition entre le glacier et la vire traversante, la plate-forme en neige peut-être fine et le trou dessous assez gros. (bien choisir son lieu de passage et assurer celui qui passe)
  • Petite escalade facile régulière dans les gradins avant et après le glacier, descente au même endroit donc désescalade. Rocher très médiocre.
  • Recherche d'itinéraire, pas vraiment d’indication à part quelques cairns.
  • Arête parfois aérienne et un peu exposée.

Altitude et orientation: 3053m et orientation sud-est.

Compagnon du jour: Kévin.

Intérêt (1à5): 4+.

Topo: ici.

Date de la sortie: 04 août 2015.

Le Mont Ruan est un sommet que je veux faire depuis très longtemps; sa situation doit donner une vue spectaculaire. Malgré son dénivelé et sa difficulté modeste, cet itinéraire est très peu parcouru. C'est vrai qu'il faut se faire la longue approche le long du barrage et avoir un bon sens de l'itinéraire d'où peut-être la raison de sa faible fréquentation.

Nous en tout cas on est motivé, la météo est excellente, ça devrait être une super journée...

Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

La course commence par la traversée d'un long tunnel. C'est sombre et les frontales peuvent être utiles si il manque des ampoules. Le sol est bon, donc même si on ne voit pas grand chose, il y a peu de chance de trébucher. L'originalité tient aussi à la présence d'une barque et d'un bateau à l'intérieur de celui-ci.

Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

Dés la sortie du tunnel, la vue est déjà grandiose.

Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

L'objectif du jour est en vue, la route est encore longue...

Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

Au fond de la Combe, nous sommes déjà bien isolé, on ne voit pas sur la photo mais une cordée seulement au loin et personne derrière nous, mais que c'est beau...

Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

La Tour Sallière, un objectif pour l'année prochaine.

Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

Je disais que nous étions isolé, à non, j'avais oublié ce troupeau de mouton pas farouche; ils doivent avoir chaud par contre avec cette laine épaisse.

Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

L'ambiance change radicalement et devient très minérale.

Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

Une bien belle cascade, à notre retour elle a changé radicalement de couleur et crachait des m3 d'eau marron.

Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

Ensuite il faut louvoyer entre des zones herbeuses, des petits pas où l'on se sert des mains et des vires à traverser. Actuellement nous sommes pas tout à fait au bon endroit, ça passe par le couloir que l'on voit derrière Kévin au deuxième plan. Mais ça passe aussi par là, un peu plus délicat c'est tout...

Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

La cordée de 3 personnes dont je parlais plus haut nous devance de peu. Le terrain étant extrêmement instable c'est mieux de ne pas être trop nombreux au risque d'envoyer des blocs et des pierres sur les suivants.

Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)Mont Ruan / Grand Ruan: Depuis Emosson (1/2)

La partie glacière de l'itinéraire, même si ce glacier est petit, il est loin d'être débonnaire. En restant rive gauche, on évite la plupart des difficultés mais on passe assez près de quelques crevasses.

A suivre la suite de l'ascension, le point culminant et de beau paysages...

Suite: ici.

Publié dans Alpinisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article