Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Publié le par fred dj

Massif: Ecrins.

Style: Alpinisme; course mixte et d'arête. 

Difficultés:

  • 1600m de dénivelé au départ du refuge.
  • AD; 4c max en escalade libre.
  • Longue arête qui demande une évolution rapide, la plupart du temps, corde tendue.
  • Peu d'équipement en place.
  • Recherche d'itinéraire à la montée tout comme à la descente.
  • Le rocher est plutôt mauvais.
  • Itinéraire très aérien. 

Altitude et orientation: 3927m et orientation Est.

Compagnon du jour: Christophe.

Intérêt (1 à 5): 5-.

Date de la sortie: 23 août 2009.

Topo: ici.

En  ce moment c'est vers les courses d'arête que va ma préférence en montagne. Les Ecrins proposent des itinéraires de choix très sauvages. C'est donc avec plaisir que j'ai découvert  la semaine dernière l'Arête nord de l'Olan. (détail ici et ) La journée fut belle et bien remplie. Il avait fallu 18h00 du refuge au parking. Bon souvenir aussi de l'accueil au refuge de Font Turbat. 
Cette fois c'est l'arête d'un autre sommet mythique des Ecrins sur lequel va se porter notre choix. Plusieurs itinéraires de ce style sont possibles: L'Arête de Coste Rouge; la traversée intégrale et la course dont je vais faire le récit.
 Le temps est annoncé assez long. Encore une fois on ne va certainement ne pas revenir très tôt à la voiture... 

Première partie: Montée au refuge du Sélé.

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Comme d'habitude, une petite photo au départ. Juste pour rappeler nos objectifs horaire ambitieux lors de la pleine possession de nos forces.

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Après un passage en forêt, on sort dans ce vallon qu'il va falloir remonter pour rejoindre le refuge du Sélé.

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Au bout du vallon l'ambiance devient très sauvage.

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Une belle cascade.

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Pour atteindre la partie supérieure du vallon, il faut monter une falaise en évoluant de vires en vires en ayant une câble pour s'aider. 

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Le refuge du Sélé.

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Encore une fois, l'accueil au refuge fut excellent. Soit j'ai de la chance, soit les gardiens de refuge ont changé leur façon de recevoir les gens.
Au menu on a eu: Soupe de légume maison, gibier de chamois accompagné de pattes et de pommes de terre sautées plus de la salade et des tomates. plateau de fromage et deux parts de gâteau au chocolat accompagné de son caramel. Tout les plats nous furent apporté dans la bonne humeur. Le gardien est vraiment sympa. En plus il est de très bon conseil pour la course du lendemain. Un refuge recommandable. 

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

C'est parti, il est 03h00 du matin. Une longue journée nous attend.

Deuxième partie: Montée à l'Ailfroide orientale.

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

 Après 400m de dénivelé, nous voici à l'attaque des vires d'Ailefroide.
L'itinéraire une fois dans les vires n'est pas si paumatoire que ça. Il faut prendre son temps et ne pas avancer tête baissée. On a des cairns très régulièrement. C'est jamais difficile, donc si on est dans du 5 c'est qu'on est plus dans la voie.
Il faut malgré tout rester vigilant car on évolue au dessus de grandes barres rocheuses.  

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Après avoir gravi quelques éboulis et des petits murs faciles on attaque la banane.

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Lever de soleil sur les Bans.

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

La deuxième partie de l'arête d'Ailefroide.

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Moi-même au sommet de l'Orientale.
Un peu avant d'attaquer la banane, j'ai commencé à avoir un MAM. Arrivé au sommet c'était encore pire. On c'est posé la question avec Christophe si il était raisonnable de poursuivre. Finalement après 1/2 heure dans l'indécision je lui ai dit que l'on pouvait prendre le risque de continuer. Il faut savoir que le portable ne passe pas là-haut. Donc ce genre de décision est encore plus difficile à prendre... 

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Christophe au sommet de l'orientale et l'arête qui suit derrière.

Ailefroide: Traversée Orientale>>>Centrale 1/2

Le versant sud de la Barre des Ecrins.

A suivre la traversée des arêtes et la descente...

Suite: ici.

Publié dans Alpinisme

Commenter cet article

Bruce Kraft 27/08/2009 14:56

Seulement quelques années ??? Bof pas de soucis alors!!Lol!! C'est vrai que ça doit valoir le coup mais mon boulot me prend tellement de temps...et mon blog aussi que ça m'est difficile...non en fait je suis un feinéant!!lol!!

Bruce Kraft 26/08/2009 20:54

Ne désirant pas vouloir dégoûter tout le monde...je te laisse l'Occidentale!!Mdr!! Physiquement faut quand même avoir une certaine condition,non?

fred dj 27/08/2009 01:29


C'est vrai que les montagnes de ce style demandent un certain entrainement.
Mais après plusieurs années on commence par avoir l'habitude. Le paysage grandiose compense toute la fatigue que l'on peut avoir.
Tu devrais essayer.


jack 25/08/2009 18:51

décidément les Ecrins vous attirent de + en +
merci pour tes superbes photos et "chapeau bas" pour cette belle bambée
à bientôt
Jk

fred dj 27/08/2009 01:32


Je crois que tu vas aller y faire un tour ce week-end avec le père Christophe?
Bonne course.