Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Publié le par Fred dj

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Les fameuses plaques Burgener.

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Escalade avec prises naturelles ou corde fixe? A chacun de choisi; me concernant, je l'ai trouvée plusieurs fois utile mais pas toujours indispensable. 

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Malgré la fréquentation et l'entassement aux relais, tout c'est fait dans la bonne humeur. Dans l'ordre Fredo avec son casque bleu, deux anglais et une cliente avec son guide.

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Nous voici maintenant sur l'arête sommitale avec le versant sud du Mont-Blanc au deuxième plan.

Troisième partie: Sommets et descente.

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Fredo au sommet de la Pointe Selle. (4009m)

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Pour atteindre le point culminant, il faut traverser ce bout d'arête; l'aller retour prend environ 20 minutes; le rappel lui se situe au pied du premier sommet.

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Ben au sommet de la Pointe Graham (4013m) avec les Grandes Jorasses au fond.

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Fredo et moi-même au point culminant. C'est dommage, en ce moment la vierge n'est pas là pour nous accueillir; apparemment elle serait en rénovation.  

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Les Arêtes de Rochefort vue du sommet.

 

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

On va maintenant se diriger sans traîner jusqu'à la ligne de rappels. Il sont situés dans la face sud; ils sont très pratiques; il y a plein d'emplacements possibles. 

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Rappels...

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

Il est 15h00 une fois de retour à la Salle à Manger et bien plus tard sur le glacier. La dernière benne étant à 16h30, on a vite plié les affaires et un peu couru à la descente afin d'éviter d'avoir à descendre les 2000m de dénivelé qui ramènent à Courmayeur.

Dent Du Géant: Plaques Burgener 2/2

C'est réussi; on a eu la benne. Du coup on a bu un coup au niveau de l'intermédiaire en attendant que ce soit notre tour de descendre.

Résumer:

Ce sommet propose l'une des plus belles vue que j'ai pu connaître dans le massif du Mont-Blanc. Le cadre est grandiose et le point culminant esthétique. Cette course peut se faire sans problème à la journée à condition qu'il n'y ai pas trop de monde, ce qui est rarement le cas.

Les conditions ont été excellente.

Bien content aussi d'avoir pris la revanche en compagnie de Ben et Fredo avec qui j'ai partagé de bons moments. J'espère ne pas les avoir trop stressé avec mon habitude de vouloir foncer une fois dans la voie.

On peut aussi regretter la présence de la corde, mais il faut reconnaître qu'elle fait gagner du temps et que les courses sans équipement ne manquent pas à Chamonix lorsque l'envie de poser du matériel se fait sentir.

Sommet à découvrir absolument mais hors saison pour éviter la foule.

Publié dans Alpinisme

Commenter cet article