Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

Publié le par Fred dj

La suite de la boucle m'amènera au Col de Doran puis l'ascension du point culminant...

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

Un petit coup d’œil dans le rétro; le bas du Couloir de Doran à gauche et les chalets du même nom à droite.

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

La longue montée au Col de Doran...

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

Le Col de Doran vu de plus haut.

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

Merci au chamois d'avoir accepté de poser d'une si belle manière.

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

C'est parti pour l'ascension des cheminées de Sallanches; un couple me devance et tire des longueurs pour s’entraîner à mettre des protections.

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

Dans les cheminées un peu plus haut...

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

Le sommet est tout proche...

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

Le sommet de la Pointe percée.

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

Le sentier menant au Col des Verts. J'ai hésité pour aller plus vite à descendre par la voie normale; ça aurait été dommage, je n'aurais pas fait le vrai tour donc direction le col.

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

Le Col des Verts.

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

En bas de la Combe des Verts. Il restait de la neige un peu en dessous du col ce qui a rendu la descente très agréable en ramasse sur une neige transformée.

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

Le refuge de Gramusset, la Combe des Verts et le col du même nom.

Pointe Percée: Tour et sommet (2/2)

La reine du coin.

La descente c'est passé assez vite, un sentier (très discret) sous le Col de l'Oulettaz amène rapidement sur le sentier de l'aller.

Résumé:

La boucle est absolument majeur, un peu austère parfois mais tellement variée. Il faut avoir du temps et une belle météo pour envisager cet itinéraire. A part ça on profite d'une journée assez discrète loin des foules à part sous le Refuge de Gramusset.

Le niveau et très abordable si on se contente de la boucle sans le sommet, mais si on décide de faire le point culminant il faut maîtriser un peu l'escalade facile exposée. Possibilité de faire la boucle en deux jours en dormant au Refuge de Doran pour profiter tranquillement des paysages.

Commenter cet article