Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

Publié le par djillali

Massif: Oisans

Style: Cascade de glace

Altitude et orientation: 2250m et orientation nord.

Difficultés:

  • 600m de dénivelé; 200m dans la cascade.
  • D-; grade 4.
  • Les relais sont tous équipés.
  • Itinéraire très exposé aux avalanches.
  • L'approche est facile.

Compagnon du jour: Christophe.

Intérêt (1 à 5): 4.

Date de la sortie: 29 décembre 2007.

Topo: ici.

Deuxième cascade de la saison; et c'est parti; on retrouve rapidement ses repères et ses habitudes. 
La gestuelle revient toute seule; de plus une bonne saison de grimpe en rocher permet d'être plus à l'aise et surtout d'avoir plus de force pour tenir les piolets et aide à trouver un bon placement des pieds.
Je me souviens à mes débuts lorsque je suis arrivé tout novice au CAF d'Annecy et que j'ai demandé à faire de l'alpi, on m'a dit "commence par faire de l'escalade".
Sur le moment ça m'avais un peu refroidi mais après plusieurs années on se rend compte que ça aide pour la plupart des activités alpines.
Bref après avoir écumé tout les sites internet pour avoir une idée des conditions; on a eu que l'embarra du choix. Christophe ne connaissant pas le "Vallon du Diable" et moi ayant un super souvenir; nous voilà donc décidé. 
Deux heures de routes (un peu longuet) et nous voici à l'un des plus beaux spot de glace des alpes...

Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

Nous voilà au début du vallon; la trace est bonne et la température correcte pour ce type d’activité.

Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

Cascade Vol de Bourdon.

Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

Cascade la "Sans Nom".

Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

Après un petit tour d'horizon on a été surpris par le peu d'itinéraires praticables.

Plusieurs cordés ont fait le même constat que nous; c'est pas grave notre ligne à l'air top.
On a été un peu inquiet en voyant un gros groupe nous suivre mais finalement il n'allait pas faire la cascade en entier mais une initiation sur le ressaut de la première longueur. Ils étaient d'ailleurs très sympathiques. On s'excuse encore pour les parpins qu'on a envoyé. Apparemment ça n'a pas refroidie la motivation des initiés...

Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

Le départ de la cascade.

Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

Christophe qui arrive à R1; top condition mais il a fallut grimper à l'aveuglette à cause des spindrifts. 

Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

Ambiance goulotte dans L2.

Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

Christophe sort du ressaut de L3.

Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

Christophe dans la dernière longueur.

Ayant opté pour la variante de droite (plus difficile), il a eu son lot d'émotion au moment d'un passage sur une glace moins bonne où les brochages étaient aléatoires; la sortie de gauche était en bonne glace bleue par contre.

Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

La fin de la cascade.

Vallon du Diable: Les Hémos à Godo

La variante de la dernière longueur lors de la descente en rappel.

Résumé:
Jolie cascade à faire et apparemment souvent en conditions tôt ou tard en saison.
Ce qui est moins bien, se sont les spindrifts; on y est assez exposé jusqu'à la troisième longueur. On a vu aussi les résidus d'une grosse coulée au pied ce qui donne une idée de ce qui peu passé dedans au moment où la nivologie est défavorable.
Sinon comme je l'ai dit plus haut, le groupe que nous avons rencontré était sympathique; ça change des rencontres habituels où les gens ne pensent qu'à se tirer la bourre, se venter ou de faire des têtes d'enterrement.  
Sinon très peu de personne dans le coin.
On reviendra dans le "Vallon du Diable"...

Publié dans Alpinisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article