Mont Pelvoux - Pointe Puiseux: Traversée Sud>Nord

Publié le par Fred dj

Massif: Ecrins.

Style: Alpinisme; course de neige.

Difficultés:

  • 1250m de dénivelé depuis le refuge du Pelvoux.
  • PD+; pente à 40° dans le Couloir Coolidge pendant 300m environ.
  • Dangers objectifs: Risque de chute de pierres dans le Coolidge et chute de séracs dans le bas du Glacier des Violettes et crevasses.

Altitude et orientation: 3943m et orientation Nord puis Sud.

Compagnons du jour: Cédric le frangin et Jean-Marie.

Intérêt (1 à 5): 4.

Topo: ici.

Cette sortie a été faite avant la création du blog et même avant d'avoir un appareil photo numérique; les photos sont des argentiques qui ont été numérisé. Je ne me souviens plus des détails donc le résumé sera un peu vague...

Mont Pelvoux - Pointe Puiseux: Traversée Sud>Nord

L'approche au refuge le premier jour. 

Mont Pelvoux - Pointe Puiseux: Traversée Sud>Nord

Nous voici enfin au Refuge du Pelvoux après une longue marche.

Mont Pelvoux - Pointe Puiseux: Traversée Sud>Nord

Montée du couloir Coolidge. Je me souviens d'une chute de pierres dont l'une m'a heurté l'épaule; je l'ai senti passé; je m'en rappel des années après. 

Mont Pelvoux - Pointe Puiseux: Traversée Sud>Nord

Sortie au soleil sur le plateau sommital; le sommet même s'il parait tout proche demande encore quelques efforts pour y arriver.   

Mont Pelvoux - Pointe Puiseux: Traversée Sud>Nord

Sommet du Pelvoux. 

Mont Pelvoux - Pointe Puiseux: Traversée Sud>Nord

Descente sur le Glacier des Violettes. 

Mont Pelvoux - Pointe Puiseux: Traversée Sud>Nord

Pour la suite de la descente, il faut effectuer quelques rappels et un peu de désescalade dans la zone rocheuse. Ensuite dans le bas du glacier, il faut se dépêcher pour effectuer une traversée horizontale sous les menaçants séracs. 

Mont Pelvoux - Pointe Puiseux: Traversée Sud>Nord

N'ayant pas prévue suffisamment d'eau, nous avons eu très soif, et le passage près des cascades n'ont pas arrangé les choses. Nous avons pu étancher notre soif abondamment à une fontaine près du parking. Quel bonheur...

Résumé:

J'ai pris à la fois le plaisir de l'itinéraire et celui d'emmener le frangin pour cette découverte. Jean-Marie a été un excellent compagnon qui m'a aidé à assurer correctement la sécurité. D'autant que j'ai eu plusieurs fois peur pour Cédric dans les passages délicats. Tout c'est bien passé finalement et il reste seulement de bons souvenirs. 

A faire.

Publié dans Alpinisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article