Tête Pelouse (Depuis les Confins) version 2012

Publié le par fred dj

Massif: Aravis.

Style: Ski de randonnée.

Difficultés:

- 1100 m de dénivelé.

- PD+; 2.3; E2.

Nivologie du jour: (24/12/12) Annoncée 3/5.

Les Zones avalancheuses en cas de mauvaise nivologie: Toute la partie sous les barres vers la grotte et la combe sommitale.

Altitude et orientation: 2537m et orientation nord-ouest.

Intérêt (1à5): 3. Très classique donc très fréquenté mais la vue au sommet est imprenable. Les conditions de neige ont été assez mauvaise aujourd'hui.

Compagnon du jour: Joël et philippe.

Date de Sortie: 24/12/12.

 

Ce n'est pas la première sortie de la saison; le résumé viendra un peu plus tard.

On a bien décortiqué tout les comptes-rendu des conditions par massif; et ce n'était pas vraiment la joie nul part.

Après délibération on a opté pour cette combe car on a pensé que ce serait peut-être moins pire qu'ailleurs.

Malgré son coté classique, c'est assez intéressant de venir dans le coin car la montée est efficace et la vue au sommet très valable...

 

Tête Pelouse (Depuis Confins) 1

La combe du jour prise en photo au retour. Malgré les conditions; c'est vrai qu'il y a ce qu'il faut en quantité.

Tête Pelouse (Depuis Confins) 2

Aller c'est parti...

Tête Pelouse (Depuis Confins) 3

La combe final est en vue. Pour le moment la neige n'est pas si mauvaise que ça. On se dit à ce moment, que la descente sera moins pénible que prévu.

Tête Pelouse (Depuis Confins) 4

Dans la combe sommitale; le "Trou de la Mouche" au deuxième plan prend le soleil.

Tête Pelouse (Depuis Confins) 5

Joël arrive au sommet.

Tête Pelouse (Depuis Confins) 6

Et voici le sommet avec notre "Cervin" tout au fond.

Tête Pelouse (Depuis Confins) 8

Les premiers virages vont se faire dans une croûte skiable, mais un peu plus bas ça va devenir franchement mauvais.

Le deuxième tiers était bien meilleur en neige molle mais skiable.

Tête Pelouse (Depuis Confins) 7

Joël en train de brasser dans la soupe. Le bas était pas bien bon et surtout très physique. On a connu mieux mais aussi pire dans le style.

On a terminé la journée en terrasse pour boire un coup.

Résumé:

Il ne fallait pas se faire d'illusion quand aux conditions. Mais ce n'était pas si horrible que ça. On a profité de bons passages entre de très mauvais. Rien que la vue au sommet vaut le déplacement.

De plus les 1000m de dénivelé sont assez bien passé (à mon rythme) malgré le manque d'entrainement.

Il n'y a plus qu'à attendre les prochaines chutes de neige afin de profiter d'autres itinéraires un peu plus pentus...

Topo et conditions.

Ps: A suivre l'excellente sortie à "Sur Cou".

Publié dans Ski alpinisme

Commenter cet article