Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

Publié le par fred dj

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

Cet article marque le début d'un reportage en 3 chapitres.
J'ai connu la région de Cogne il y a des années lors d'une initiation à la cascade de glace; c'était avec le CAF d'Annecy.
Plusieurs années plus tard, c'est avec un compagnon de cordé très sympathique que je reviens dans le coin. Pascal m'a beaucoup fait progressé dans les voies d'escalade rocheuses un peu "aérées". 
En cascade, j'espère pouvoir profiter de son expérience et progresser pour me faire plaisir en toute sécurité et pourquoi pas, pouvoir le suivre un jour dans les cascades sérieuses du Fer à Cheval...

Massif: Grand Paradis.

Style: Cascade de glace.

Altitude et orientation: 1800m et orientation Est.

Difficultés:

  • 300m de dénivelé; 200m dans la cascade.
  • TD; grade 5.
  • Relais bien équipés.
  • Cascade exposée aux avalanches.

Intérêt (1 à 5): 4-.

Compagnon du jour: Pascal.

Date de la sortie: 11 février 2010.

Topo: ici.

Il est 08h00 du matin; on part d'Annecy. Au début du trajet, nous avons un peu parlé de notre vie, du boulot etc... Mais très rapidement la tête va être à Cogne en train de faire des projets pour le séjour à venir.

La météo est assez mauvaise en France mais apparemment meilleur dans le val d'Aoste. Effectivement, une fois passé le tunnel du Mont-Blanc, quelques trouées dans les nuages laissent passer les rayons de soleil. La vue est grandiose sur des grands sommets du versant sud du massif du Mont-Blanc avec l'Aiguille noir de Peuterey et la face sud des Grandes Jorasses; cette fois la vie de tout les jours est complètement oubliée.
On a un peu cherché notre route, mais à 11h00 environ, on entre dans la vallée de Cogne et un peu plus tard le parking du vallon de Valnontey...  

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

Nous sommes au parking; la température est glaciale comme on pouvait s'y attendre. On termine de s'habiller chaudement, de charger les sacs et nous voilà partis.

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

Cogne a l'avantage de proposer un large choix de cascades mais aussi un intérêt touristique pour des gens qui viennent découvrir la région sans grimper à l'image de ce couple d'amoureux qui profitent d'une promenade en traîneau.

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

L'approche est tranquille; plate et bien damée.

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

On s'est promené dans le vallon sans avoir vraiment d'idée. Lorsque j'ai vu cette jolie cascade, j'ai proposé à Pascal d'aller voir de plus près; il m'a répondu que c'était celle-là que l'on allait faire. 

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

La première longueur.

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

C'est parti; Pascal dans les premiers mètres.

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

L1 toujours; bien raide pour un début...

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

Ensuite pour L2, il faut traverser à gauche et négocier un rétablissement mixte un peu délicat. Après on enchaîne deux longueurs en neige jusqu'au pied de la goulotte de sortie.

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

Plus haut, la cascade continue dans une ambiance goulotte.

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

Après m'être remis de mes onglets aux 10 doigts... Pascal me passe le relais pour finir la voie.

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

La fin de la cascade vue d'en haut; glace excellente...

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

Et voilà, on rentre tout doucement avec déjà plein d'idées pour la journée du lendemain.

Cogne - Valnontey: Sogno di Patagonia

Dès notre arrivée à l'hôtel le belvédère, (détails sur l’hôtel ici) on a droit à une boisson chaude au choix offerte par la maison. 
Nous avons ensuite découvert notre chambre grande, propre et très bien chauffé. Après avoir consulté des topos français et italiens (certains prêtés par la patronne) on est passé à table pour profiter d'un repas digne d'un 31 décembre.
Menu:
Une entrée de charcuterie, 1 plat de spaghettis al dente cuisiné au persil et à l'ail, raviolis, pommes dauphine, haricots, polenta, un bout de viande boeuf et un plateau de fromage à volonté.
Après avoir bien discuté de ce que l'on allait faire le lendemain, on a fini par s'endormir avec des images plein la tête.
Résumer:
La première journée a été comme  je l'imaginais même mieux. 
La cascade est intéressante à découvrir pour son parcours varié. Ça démarre fort pour finir joliment dans une ambiance goulotte. La première longueur propose des variantes qui permettent aux plus motivés de se faire plaisir dans du plus dur.
Cette première journée a aussi permis d'apprécier l'accueil des locaux.
Heureusement le séjour n'est pas fini.
A suivre...

Publié dans Alpinisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jack 17/02/2010 18:24


t'inquiète pas j'ai fini avant dernier devant une jeune femme équipée de lourdes diamir avec une frontale en panne et enceinte de 3 mois
il y a eu 8 abandons (les petits vieux sans doute)
à+
ce week end ce sera peut-être le Jallouvre en 4.2 si tu es dispo tu seras le bienvenu
à+
Jk


fred dj 17/02/2010 18:34


Ce week-end je pense encore aller grimper en glace. Merci pour la proposition en tout cas et bonne course.


jack 17/02/2010 08:15


ça ressemble beaucoup à des vacances
en tout cas belle grimpette avec le Pascal
à+
Jack


fred dj 17/02/2010 17:40


C'est presque ça. J'ai vraiment passé un excellent séjour.
Sinon bravo à vous deux, les deux compétiteurs; ça rigole plus maintenant. Il va falloir que je m'accroche pour vous suivre.