Mont Margeriaz (par la grotte des agneaux)

Publié le par fred dj

Massif: Bauges.

Style: Randonnée pédestre.

Altitude et orientation: 1845m et orientation ouest.

Difficultés: 900m de dénivelé; l'approche se passe dans des pentes herbeuses raides; petits pas d'escalade en 3 sous et dans la grotte.

Compagnon du jour: Marcel.

Intérêt (1à5): 3+.

 

En me baladant sur le net à la recherche d'idées de randonnées, je suis tombé sur cette boucle qui propose un itinéraire sauvage et une belle originalité qui est l'ascension d'une grotte.

J'ai souvent hésité à venir sur ce sommet à cause de la station de ski; mais la ballade se passe essentiellement sur le versant sauvage de la cime. J'ai proposé à Marcel de venir découvrir cet itinéraire avec moi...

P5200050

Déjà l'approche en voiture est sauvage; on monte sur une petite route goudronnée qui devient pierreuse; puis après 3 kms environ, on se retrouve au pied de la pente herbeuse.

P5200053

Après une montée "bon raide" dans la pente herbeuse à transpirer comme des vaches, on a un petit replat où l'on peut faire une petite pause.

P5200056

Après avoir retrouvé le pied de la falaise, il faut la longer afin de retrouver un cirque d'où part l'itinéraire. Belle ambiance.

P5200059

Pour accéder à la grotte, il faut escalader des rochers faciles de niveau 3.

P5200061

L'entrée de la grotte avec encore un petit névé.

P5200062

Il est tant d'allumer les frontales.

P5200065

La grotte que l'on vient d'escalader vue de la sortie.

P5200067

Et voilà le sommet.

P5200068

J'ai trouvé assez marrant les bandes de neige que l'on a trouvé; les restes du travail des dameuses.

La vue est un peu gâché par les remontées mécaniques mais ce n'est pas encore trop horrible car la station a gardé un style familiale. On s'en passerait bien quand même.

Ensuite on a longé la ligne de crête pour rejoindre le Col de la Verne puis une raide descente sur un petit sentier nous a ramené au parking.

P5200074

L'ensemble de l'itinéraire vu d'en bas.

Résumer:

La ballade est original et mérite d'être parcourue. Malgré les remontées au sommet, on évolue sur un itinéraire sauvage. Tout l'intérêt vient de l'ascension dans la grotte.

C'est pas très difficile comme sortie mais il faut avoir un minimum le pied montagnard pour être à l'aise notamment dans les pentes d'accès à la falaise ou pour escalader la grotte.

A découvrir.

Topo et conditions.

Commenter cet article