Via Ferrata: La roche à l'Agathe

Publié le par fred dj

Massif: Aravis
Style: Via ferrata
Altitude et orientation: 895m et orientation sud-ouest
Compagnon du jour: Gilbert
Difficultés (via ferrata): D(première échappatoire), TD(deuxième échappatoire ou échelle des pompiers), ED(sortie par le surplomb)
Intérêt(1à5): 3+ pour une via ferrata. (la plus difficile de la haute-savoie; cadre moyen)

Gilbert ayant fait son initiation via ferrata à celle des "Aravis" http://www.plaisirdescimes.com/article-20757190.html il y a deux semaines; il est temps de passé à plus dur.
On s'est mit d'accord sur celle de "Thônes". (la plus difficile de la "Haute-Savoie")
Je l'ai déjà faite moi-même au moins 5 fois et je me souviens qu'il y a deux échappatoires possible au cas où.
Le surplomb difficile de sortie est évidement l'objectif premier...


Le tableau à l'entrée du chemin résument l'escalade qui nous attend.

L'approche s'effectue au frais dans une forêt bien dense.

Le panneau qui marque le début des difficultés.

Le pont de singe au début permet aux gens de voir si ils auront la capacité de pouvoir continuer après.

Très vite on prend de la hauteur et le vide se fait vite sentir.

Les traversées se suivent et sont plus gazeuses les unes que les autres.
Quelques vires plus larges permettent de faire des pauses tout confort avec une vue sur la ville de "Thônes".

Des petits surplombs de mise en bouche préparent au final.

Une dernière rampe et un mur nous amèneront tranquillement vers la dernière difficulté.

Trois choix de sortie possible:
Une petite sente vers la droite.
L'échelle au milieu.
Le surplomb à gauche.

Tout est dit...

Là-haut c'est "Kelly" qui fait une pause dans le surplomb. C'est une jeune fille bien courageuse. Sa copine qui l'est aussi se gardera le final pour une prochaine fois. Elle se fera plaisir avec l'échelle des pompiers.
Bonne continuation à elles.

Gilbert courageux lui aussi, choisira la sortie difficile.
Pour plus de sécurité je vais mettre la corde et l'assurer d'en haut.
Finalement je pense que ce n'était pas nécessaire.

Une petite pause méritée avant de descendre. On discutera 1/2 heure avec un parapentiste stéphanois qui nous donnera de bonnes adresses dans le coin pour une initiation.

Il faut garder le baudrier à la sortie car le premier tier de la descente est raide mais équipé d'un bon câble et de marches aux endroits les plus délicats.

Une petite église marque la fin de "l'itinéraire des calvaire".
http://www.mairie-thones.fr/index.php?contenu=fr%2Farticle.php%3Fdossier%3D27%26_id%3D42


Plusieurs chapelles de ce style nous accompagnent tout le long de la monté jusqu'à l'église.
Il faut compter 3/4 d'heure pour faire l'itinéraire des calvaires.

Résumer:
Via ferrata effectuée comme la dernière fois après le boulo.
Il ne faut se laissé impressionner par les rumeurs qui disent que c'est vraiment dure.
Il y a en a pour tout les niveau si on utilise les divers réchappes.
Attention tout de même à la sortie du surplomb qui est difficile; il y a eu un mort il y a deux ou trois ans. (à relativiser; la personne avait du vieux matériel)
Le prochain coup on ira faire celle de "Crolles".
A découvrir.

Publié dans Via ferrata

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

kelly 10/07/2008 20:02

salut!!
c'est que le surplomb n'est pas très facile mais c'est une grande satisfaction d'arriver en haut!!
bonne continuation à vous
ps:ton blog est super intéressant et donne de bonnes idées pour les futures sorties!!!

fred dj 11/07/2008 22:18



Bonne continuation à vous aussi.

Vous allez faire des exploits à l'avenir si vous continuez sur cette voie.