The Killer

Publié le par fred dj

 Style: Dvd, Action.

 Public: A partir de 16 ans.

 Réalisation: John Woo.

 Acteurs principaux: Chow Yun-Fat, Danny Lee.

 Durée: 01h50.

                                      Intérêt(1à5): 4+ (note général coup de coeur)


Histoire:
Un tueur à gage blesse involontairement une jeune chanteuse lors d'une mission d'assassinat l'a rendant aveugle. Il déçidera pour se faire pardonner, de la protéger en secret. Malheureusement, le héros va entraîner sans le vouloir la jeune femme dans un tourbillon de violence. En effet la police et une partie de la mafia chinoise veulent la peau de John Chow... (le héros)


Commentaire:
Voici la deuxième critique du spécial John Woo. The Killer tout comme Hard Boiled est un vrai film d'action où les balles fusent dans tout les sens mais cette fois avec un scénario plus travaillé et un Chow Yun-Fat de l'autre coté de la barrière. Dans Hard Boiled c'était un flic qu'il jouait, cette fois, il va endosser le rôle d'un teur à gage...


Le scénario ( 3/5)  ne propose pas l'histoire du siècle. On sent malgré tout que John Woo n'a pas voulu de se contenter de faire un film d'action pur mais a voulu intégrer quelques chose en plus.
On a tout une partie qui concerne le repentir du héros pour la jeune femme qui contraste magnifiquement avec sa carrière de tueur. Il finira par s'en découler une romance qui ne tombe pas dans les bons sentiments. On sent quand même le manque d'aisance du réalisateur lorsqu'il doit parler d'amour.
En dehors de ça, on a comme souvent, une triple confrontation entre le policier, le tueur pas si méchant que ça et les vrais mafieux. Comme d'habitude, il ne faut pas oublier l'accent poussé sur le sens de l'honneur et de l'amitié.
J'ai proposé 3/5 en ce qui concerne la note scénario pour les efforts qui sont faits; ça ne les mérite pas vraiment comparé à des films "classiques".


Le jeu d'acteur (3/5)est correct. Chow Yun-Fat arrive bien à endosser le rôle du tueur sans pitié et celui du gentil, près à tout pour protéger la femme à laquelle il va s'attacher. J'aime beaucoup son aisance dans les gunfights ou lors des confrontations directs comme la photo ci-dessus.
Comme d'habitude, on a un grand nombre de figurants qui servent juste à tomber sous les rafales de balle.


La réalisation (5/5)  est sans problème le point fort du film. La maîtrise du ralenti est prodigieuse. Dans ce domaine, John Woo est vraiment un maître.
Déjà dans Hard Boiled, on avait le contraste entre scènes d'action et envols d'oiseaux, mais dans cet opus c'est encore plus visible.
En plus des gunfights, les scènes de confrontation entre le policier et le héros sont très intéressantes. Le seul réalisateur capable de rivaliser dans ce domaine est Quentin Tarantino qui a dit que son modèle dans le genre fut John Woo.
Le réalisateur a aussi  bien travaillé certaines scènes pour leurs rendre le coté dramatique de la situation. Notamment un passage à la fin ou le héros et la femme qu'il protège depuis le début n'arrive pas à se retrouver après un gunfight. Je n'en dirais pas plus pour ceux qui n'ont pas vu le film.
On a aussi une excellent scène de dialogue entre le policier et le tueur, chez la l'héroîne aveugle, où chacun braque l'autre avec son arme tout en essayant de le cacher à la jeune femme.

Résumer:
Pour moi the killer est le film le plus abouti du réalisateur. En plus de l'action, il a réussi à intégrer une romance discrète. John Woo a misé sur des scènes d'action magnifiquement chorégraphiées et a travaillé chaque détail du film pour en faire un long métrage à la limite du chef d'oeuvre.
Il manque malgré tout un scénario plus travaillé (même si déjà des efforts ont été fait) et une prestation de comédiens concentré sur les acteurs principaux; les autres sont très mauvais.
C'est un peu dommage; car The Killer aurait pu plaire à un public plus large et devenir un des plus grands films de l'histoire du cinéma asiatique.
Attention, ce film est réservé à un public averti à cause d'une violence très présente.

Bande annonce: (à partir de 16 ans)



Gunfight de lancement: (à partir de 16 ans)






Commenter cet article

tootsif 08/05/2010 14:29


J'aime ce film de John Woo (plus globalement j'aime John Woo, tout du moins pour sa carrière hongkongaise) mais mon préféré reste une balle dans la tête qui est vraiment intense plus dans l'émotion
que la stylisation.


fred dj 09/05/2010 17:57



C'est vrai que le film "Une balle dans la tête" est vraiment très bon. Je n'en ai pas parlé car il y a super longtemps que je ne l'ai pas vu.


Du coup, pour ne pas passer à coté de ma chronique je l'ai reporté à plus tard; une fois que j'aurais revu le film.