Terminator Renaissance

Publié le par fred dj

terminator4.jpg Style: Science-fiction, action.

 Public: Tout public avec avertissement.

 Réalisation: MCG.

 Acteurs principaux: Christian Bale, Sam Worthington.

 Durée: 01h48.

  Intérêt(1à5): 4-. (une bonne surprise)

 

 

 

 

 

Histoire:
Les efforts de John Connor et de sa mère dans le passé n'ont pas réussi à empêcher l'holocauste nucléaire.

John devient comme prévue le chef de la résistance. Sa crédibilité au yeux des gens  est du à sa grande connaissance des évènements grâce à son passé durement éprouvé.
Il va connaître son père plus jeune que lui à cette période et organiser lui même sa survie passé en même temps que d'essayer de trouver des solutions pour détruire Skynet dans le présent.
Skynet a aussi un plan très mathématique qui va se dévoiler à la fin...



Commentaire:
Je suis allé voir le film avec un oeil très critique. J'avais très peur du résultat. Tout d'abord Arnold Schwarzenegger n'a pas signé et au vue de la baisse de la qualité de la saga au fur et à mesure des épisodes, on pouvait craindre le pire.

Finalement, le résultat a été bien meilleur que ce que je pensais...

 

 

terminator 4 scénario

 
Le scénario (4/5)donne un bon coup de fraîcheur à la saga. Cette fois le spectateur est emmené en plein chaos. Maintenant, la guerre frontale est déclaré entre Skynet et John Connor.
Contrairement aux précédents opus, il n'a plus besoin de garde du corps car c'est lui qui est là en tant que sauveur de l'humanité.
Le fil de l'histoire ce suit bien et réserve de bonnes surprises à la fin. J'ai beaucoup apprécié le contraste entre les plans humains pour détruire les machines et inversement ceux de Skynet très mathématiques. L'aboutissement  est assez exceptionnel dans ce domaine.
Il y a plusieurs histoires parallèles au fil conducteur; par exemple on apprend à connaître le père de John Connor et plusieurs autres personnages intéressants.

terminator 4 jeu d'acteur

 

Le jeu d'acteur (4/5)est assez bon. Christian Bale (Batman Begins et Dark Knight) arrive à nous croire à ce John Connor adulte. Il est combatif, intelligent mais aussi paranoïaque comme ça mère.

Malgré un coté très dur; en particulier lors d'une scène d'interrogatoire il a gardé son humanité et prend des décisions en faveur de ses semblables même si ça doit mettre une partie de sa notoriété en péril notamment face à sa hiérarchie qui sont près à sacrifier une partie des gens pour détruire Skynet.

Sam Worthington lui donne bien la réplique.

 

terminator 4 réalisation

 

La réalisation (4/5) propose des scènes d'actions spectaculaires. Il n'y a quasiment pas de temps morts. Les effets spéciaux sont bons et le réalisateur a amélioré  l'esthétique des robots par rapport aux derniers épisodes.

On peut regretter que le film  tombe dans l'excès dans ce domaine. Tout ce qui est mécanique prend la forme  à un moment ou un autre d'un terminator. C'est marrant au début mais très rapidement ça devient lourd.

Le film est beaucoup moins violent que les précédents épisodes; donc destiné à un public plus large.

 

Résumer:

D'un coté le film réserve de bonnes surprises notamment grâce à un scénario bien travaillé, des comédiens crédibles et des scènes d'actions réussis.

D'un autre, le film tombe dans certains excès qui finissent par lasser. C'est dommage, car à vouloir trop en faire le film perd en qualité.

Et puis quand même, il manque Schwarzenegger; même si ce n'est pas le meilleur comédiens au monde il manque dans cet épisode; même si il n'avait pas trop ça place dans cette histoire.

A découvrir comme un tout autre film qui sort de la saga.

 

Bande annonce:

Pour conclure:
Et voilà terminé ce "spécial terminator". Je pense que la majorité des personnes ont vu au moins l'un des épisodes de la saga. J'espère à travers ce spécial avoir donné envie de découvrir ceux qui manquent.
Chacun des opus à son style, mais en général la saga est plutôt de très bonne qualité dont certain des chefs-d'oeuvre.
Ma préférence va pour les deux premiers épisodes.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article