Splice

Publié le par fred dj

spice affiche

 Style: Science-Fiction.

 

 Public: A partir de 12 ans.

 Réalisation: Vincenzo Natali.

 Acteurs principaux: Sarah Polley, Adrien Brody.

 Durée: 01h47.

 Intérêt (1à5): 2+.

 

Histoire:

Deux scientifiques de renom travaillent sur la possibilité de croiser les gènes de différentes espèces d'animaux. Ils vont finir par essayer plus tard d'ajouter des gènes humains. Une créature va naître de ses croisements.

Tout en essayant de cacher le fruit de leur expérience; il va naître un attachement particulier et parfois malsain entre la créature et ses maîtres...

splice scénario

Le scénario (3/5)

L'histoire suit un déroulement particulier que l'on pas forcément l'habitude de voir. Tout au long du film on s'attend à voir la créature devenir une grande tueuse mais finalement ce n'est pas le but du film.

Dans un premier temps, la trame s'intéresse à deux scientifiques obstinés qui veulent aller au bout de leur expérience sans se préoccuper de se qui peut bien advenir.

Ensuite le scénario change de direction et montre l'attachement que les deux héros entretiennent avec leur créature. Chacun à son niveau fini par perdre tout les repères de moralité afin de se laisser aller à ses pulsions malsaines.

Curieusement ,j'ai trouvé que le film ne s'attardait pas trop les variations psychologiques de la créature pour s'intéresserr plus à son évolution physique. Il faut rappeler que le but de l'expérience est de mélanger différents gènes animales ainsi qu'un gène humain afin d'en faire un être vivant.

En gros, l'histoire se contente de montrer l'évolution physique de la créature et psychologique de ses deux créateurs.

spice jeu d'acteur

Le jeu d'acteur (3/5)

Ce qui est sur, c'est que tout tourne autour des 3 comédiens principaux. Les seconds rôles ne sont pas du tout exploités. En tout cas les 3 personnages sont intéressants sans proposer du grand cinéma.

La personne qui joue la créature arrive bien à entrer dans la peau de cet animal mixte.

J'ai bien aimé aussi Sarah Polley qui fait évoluer son personnage. Un temps elle va être une vrai mère puis devenir un véritable tortionnaire avec un regard et une attitude froide qui fait froid dans le dos.

spice réalisation

La réalisation (3/5)

L'univers du film se passe majoritairement dans des lieux fermés d'où une impression de huit clot. Ce sentiment est parfois étouffant. On se met souvent à la place de la créature qui est coincée dans des petits espaces. On a aussi souvent l'angoisse de voir l'expérience mal tournée ou être découverte.

L'évolution esthétique de la créature est intéressante à voir. Elle commence par être un espèce de larve toute bizzard pour devenir une femme qui serait plutôt charmante sans ses pattes et sa queue.

Ensuite l'ambiance se veut plutôt froide à l'image de mentalité des héros et de la météo au moment du tournage.

La réalisation est surtout dirigé sur l'évolution de la créature.

 

Résumer:

Malgré des notes techniques que j'ai trouvé corrects, le film ne pas vraiment intéressé. J'ai trouvé que ça ne démarrait jamais et j'ai fini par m'ennuyer. Le scénario veut nous mener vers une piste puis change ensuite de direction. Ça peut plaire à certaines personnes mais personnellement, je n'ai pas adhéré.

Splice fait un peu penser au film la Mutante mais ce n'est pas le cas. C'est un peu le même genre sans l'action. On est plus sur de l'analyse comportemental de personnes envers l'inconnu que sur un film fantastique. Seulement je crois que le réalisateur a voulu se lancer dans un domaine qu'il ne maîtrise pas et aurait du laisser ça aux spécialistes.

C'est bien essayé mais raté dommage car ce long-métrage aurait pu être bien meilleur.

La bande annonce:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article