Sapey; Pointe Centrale (Orchidéa)

Publié le par fred dj

Massif: Aravis.

Style: Grande voie sportive.

Altitude et orientation: 1755m et orientation sud-est.

Difficultés:

- TD+; 6c; 6c oblig (les pas de L5 sont obligatoires); 300m d'escalade.

- L'équipement est particulier; majoritairement les spits sont assez éloignés à part L4 bien équipée mais surtout les points ne sont pas toujours bien placés et obligent le grimpeur à louvoyer pour clipper.

- Les relais sont pour la plupart bien conforts et bien placés.

Compagnon du jour: Guillaume.

Intérêt (1à5): 4-.

Bon, et bien cette fois la saison de grimpe est bien lancée. Il a fallu que je trouve un partenaire à la dernière minute car mon compagnon prévu c'est fait une belle entorse. Grâce à c2c j'ai eu un contact avec Guillaume que je ne connais pas. Après plusieurs discutions, on c'est décidé pour le Sapey; le choix y est grand et l'escalade au soleil; ce qui n'est pas du luxe car on est encore en avril et les températures peuvent se montrer encore fraîches avec le vent.

On va se décider pour la voie Orchidéa...

Sapey (Orchidéa) 1

On termine l'approche avec la Pointe Centrale en arrière plan.

Sapey (Orchidéa) 2

Puis nous voici rapidement à pied d'oeuvre. Guillaume est entrain de s'attaquer à L1; une jolie longueur en 6a avec un départ cool puis un surplomb athlétique à passer sous la sortie.

Sapey (Orchidéa) 3

Guillaume à la sortie de L3 (6b). Le début est athlétique avec plusieurs passages déversant à passer puis la deuxième partie de la longueur devient technique avec de jolies murs à trous à négocier.

Sapey (Orchidéa) 4

Le Mont Lachat qui propose une jolie traversée d'arêtes.

 

Sapey (Orchidéa) 5

Vers le milieu de la voie, il faut marcher environ 5 minutes pour rejoindre le bouclier de dalle supérieur. Cette partie casse un peu l'ambiance; les baskets peuvent être utiles.

Sapey (Orchidéa) 6

Puis voici le crux; (L5;6c) une magnifique longueur pleine dalle où l'on grimpe sur un rocher excellent. Il faut fermer le cerveau et poser les pied sur les micros-bossettes et monter. Ainsi, pas après pas, on se retrouve au relais bien content d'avoir oser malgré les pieds qui brûlent dans les chaussons.

Sapey (Orchidéa) 7

Guillaume à son tour se lance dans cette longueur où les pas sont obligatoires au vue de l'équipement.

Sapey (Orchidéa) 8

Puis vient un nouveau style typique du Sapey avec les 3 dernières longueurs en cannelures de toute beauté.

Guillaume est actuellement dans L8. (6a)

Sapey (Orchidéa) 9

Et voilà le sommet de la voie où l'on a pris une bonne pause au soleil à l'abri du vent.

Sapey (Orchidéa) 10

On a opté pour une descente à pied; les rappels n'avaient pas l'air commode et surtout un risque de coincement de corde. Il y avait encore partiellement de la neige (pas vraiment gênante) dans les coins encaissés.

Sapey (Orchidéa) 11

Puis enfin le couloir du Freu; dans une ambiance assez particulière. Je me demande si il se descend à ski l'hiver?...

Résumé:

Orchidéa est vraiment une très belles voie où aucune longueur n'est à jeter. Le rocher est excellent et l'escalade variée. On passe de jolies surplombs très athlétiques à des dalles fines où la technique et le mental sont poussés au maximum. C'est un peu dommage toutes ces vires, mais après tout ça permet d'avoir des relais tout confort.

Le cadre naturel et le soleil s'ajoutent au plaisir de la grimpe.

Vraiment à connaître.

Topo et conditions

Publié dans escalade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article