Pic de Tenneverge (depuis Emosson)

Publié le par fred dj

Massif: Aiguilles Rouges.

Style: Randonnée pédestre alpine.

Altitude et orientation: 2985m et orientation Est.

Difficultés: 1100m de dénivelé; longue approche le long du barrage; passage d'un vrai glacier (avec quelques crevasses bien visibles) en partie recouvert de pierres; les crampons ne sont pas indispensables pour les randonneurs aguerris vu la raideur de la pente; passages exposés dans le haut de l'itinéraire avant d'atteindre le sommet. (risque de glissade sur les cailloux sur le rocher)

Compagnon du jour: Hervé.

Intérêt (1à5): 4-.

Pour ce week-end j'avais une seul journée de disponible. Lorsque Hervé m'a proposé d'aller faire le Tenneverge, j'ai accepté avec plaisir, car ce sommet me tentait depuis un moment.  J'ai souvent vu son versant "Sixt fer à cheval".

J'avais vraiment apprécié le coin lors d'une précédente venue pour faire le Cheval blanc. Plusieurs sommets me tentaient; cette fois ce sera la Tenneverge d'autant que la vue y est réputée comme l'une des plus belles des alpes...

 

P9120031

Les trois sommets Aiguille Verte,Doites et Drus vus du barrage.

P9120033

Juste après le parking, quelques panneaux expliquent un peu le fonctionnement du barrage avec l'exposition d'une turbine.

P9120034

L'impressionnant barrage d'Emosson.

P9120037

En ce moment il y a des travaux en dessous du deuxième tunnel; c'est pourquoi la route qui longe le lac est fermée aux piétons.

L'entreprise a monté un impressionnant dispositif qui permet d'éviter de passer sur la route. Par contre, seulement l'accès au coin des traces de dinosaures est équipé. Pour rejoindre les chemins qui longent le lac, un bus est à disposition pour 2 francs suisse concernant les adultes et 1 franc pour les enfants. Le retour lui est gratuit.

On a pas voulu attendre la première navette qui démarre à 10h15, on a donc suivi le chemin équipé pour commencé puis un peu galèré pour contourner le chantier de loin afin d'éviter au maximum d'être sur les lieux interdits.

P9120039

Le lac et le bassin du Tour au deuxième plan.

P9120042

Le Ruan, un autre sommet du coin qui me tente.

P9120048

Après une bonne approche, on a commencé à monter un raide chemin qui donne accès au Glacier de Finive.

P9120052

La vue est variée et le cadre très changeant au fur et à mesure de l'ascension. On commence par un coté très agréable avec le lac, on retrouve un coté plus austère au niveau du glacier puis j'ai eu ensuite l'impression de me retrouver dans le massif des Fiz.

P9120053

Une fois arrivé au Col de l'Homme; on a une belle vue sur le sommet et la fin de l'itinéraire.

P9120056

Puis l'ambiance change à nouveau; on retrouve un coté très minéral. On distingue à peine Hervé en train de traverser cette bonne vire bien plus large qui n'y parait de loin.

P9120058

L'assaut final se fait assez vite, on passe de vire en vire en servant parfois des mains pour les parties un peu plus grimpantes. C'est jamais dur.

P9120062

Et voilà le sommet qui s'atteint après un dernier pierrier assez pénible.

Pour la vue c'est raté aujourd'hui, on a vraiment pas eu de chance, un nuage est resté accroché. On serait arrivé 01h00 plus tôt c'était bon. C'est pas bien grave...

P9120063

Même si le niveau n'est pas très relevé, il faut se montrer très vigilant lors de la descente dans la partie haute de l'itinéraire où il il très facile de partir en glissade sur les cailloux surtout au moment de la jonction entre le pierrier et le rocher. Une glissade par ici serait certainement fatale.

En plus si il y a des personnes dessous, il faut se faire le plus léger possible sous peine de les arroser de pierres.

P9120068

Puis nous revoici sur le Glacier de Finive. Les premiers nuages menaçants sont arrivé un peu plus bas mais la grosse pluie est tombé lorsque l'on a atteint la voiture. On a profité de la navette gratuite au retour qui ne nous a pas fait gagné beaucoup de temps à cause des pannes tout le long. On a quand même bien rigolé.

 

Résumer:

Et bien voilà, un sommet de plus dans la collection. Le coin est vraiment magnifique; j'ai vraiment envie de revenir pour écumer un peu. Le Ruan me donne envie, les Dents du Midi un peu plus loin tout comme la Tour Sallière. Ça en fait des projets...

Question itinéraire; il convient parfaitement à tous randonneur aguerri. Par contre malgré seulement 1100m de dénivelé, il ne faut pas sous-estimer le temps d'approche le long du lac qui est très long.

A faire.

Topo et conditions.

Commenter cet article

jack 15/09/2010 06:37


pour le Mont Blanc je devais confirmer la réservation le mercredi et j'ai oublié
j'ai téléphoné le jeudi pour confirmer mais c'était trop tard
le pingouin c'était bibi
à+
Jk


fred dj 16/09/2010 16:42



A dommage; c'est vrai que ce n'est pas trop habituel de confirmer sa réservation en refuge. Bon week-end; aplus.



jack 14/09/2010 08:27


merci pour ce compte-rendu et ces photos encore un sommet que je veux faire depuis longtemps (j'avais tenté l'itinéraire décrit par Millon dans son livre des randos du vertige mais n'avais pas
trouvé le chemin) pour le Ruan suis partant au cas où (fais gaffe il est crevassé et chute de séracs possibles) malgré ses apparences débonnaires (un yéti hante les lieux très attiré par les barbus
bruns à lunettes noires)
pour nous ce fut refuge du Plan de la Lai (Roselend) col du Grand fond pointe de combe neuve et tête nord des fours (mont blanc raté à cause d'un pingouin qui réserve le jeudi au lieu du
mercredi)
pas grave sera encore là l'année prochaine la cordée sera plus expérimentée
t'as vu la chute dans le chardonnet (père + fille)
pas bo pour ce week mais je sors quand même si ça te chante à+
Jk la gazelle des cimes


fred dj 14/09/2010 18:57



Je pense aller au Ruan avant la fin de saison si c'est possible. Avec plaisir en ta compagnie.


Pour le Mont-Blanc je n'ai pas compris; vous deviez le faire en semaine? C'est sur que l'année prochaine ce sera encore largement bon...


Tant mieux que ce soit pourri ce week-end, je ne suis coincé complet.


Profite en bien quand même. Aplus.