Dent de Crolles (les Cénobites Tranquilles)

Publié le par fred dj

Massif: Chartreuse.

Style: Grande voie sportive.

Altitude et orientation: 2061m et orientation sud-ouest.

Difficultés:

- TD+; 6c+; 6b oblig; 150m d'escalade.

- L'équipement est très bon en général malgré l'éloignement de certains points notamment dans L7 et surtout le début de L3 où il faut aller chercher un vieux piton loin de la vire puis 1 mètre au dessus, un bon spit. Les relais sont confort à part celui de sortie de L3 où l'on est pendu dans le vide.

- L'escalade est majoritairement athlétique.

Compagnon du jour: Guillaume.

Intérêt (1à5): 3+.

Après avoir fait connaissance avec Guillaume le week-end dernier dans une belle voie du Sapey; on a décidé de continuer dans la lancée mais cette fois sur un autre site.

Guillaume me propose alors un itinéraire soutenue dans le niveau à la Dent de Crolles. Curieusement, je n'ai encore jamais rien fait là-bas.

La météo est annoncée incertaine pour la fin de journée; on va donc choisir une voie assez courte...

P4240001

De la route on a une belle vue sur la Dent. On a été assez impressionné par le bout de rocher qui s'est détaché à l'automne dernier en face sud.

P4240002

Notre voie se situe sur la face sud-ouest du sommet. L'ambiance y est beaucoup moins impressionnante que ça voisine sud-est.

P4240004

Et voila les 150m qui nous attendent.

P4240005

On ne peut pas se tromper de voie...

P4240007

Après une première longueur en 6a+ prometteuse techniquement; Guillaume qui s'attaque à L2 (6a+) se rend compte qu'il va falloir aussi forcer. Lorsque ce fut mon tour en second; je l'ai bien compris aussi surtout avec les doigts froids du à la température. J'ai déjà bien donné alors

que la troisième longueur n'est pas encore entamée.

P4240008

Guillaume à la sortie de L3. (6c+)

L'escalade et le rocher sont magnifiques; j'en ai malheureusement pas vraiment profité car j'ai bourinné du début à la fin malgré quelques très courts moments où il a fallu grimper entre les points.

Le premier pas (déversant) est haut et un peu exposé; ensuite on attaque un magnifique mur à trous. Le relais est bizarrement placé; on a le cul dans le vide alors que 1 mètre plus haut; ça aurait été nickel...???

P4240009

Guillaume s'attaque à L4; un 6a pas trop difficile; une rare longueur plus tranquille.

Ensuite, j'ai un peu mal lu le topo ce qui nous a fait manqué la longueur bloc en 6b. J'ai pris la variante par la voie "Poussez pas derrière".

P4240010

Maintenant pour sortir, il reste deux bonnes longueurs.

Guillaume s'attaque à L7 (6c) très athlétique et un peu engagé sans être expo entre le deuxième et le troisième point.

Bravo à lui d'avoir passé le début très bloc. Même en second j'ai ramé. C'est là que je me suis dit qu'il fallait que je travaille sérieusement le physique en couenne.

P4240011

Guillaume en fini avec la dernière longueur (6c+) un peu moins athlétique mais pas moins dur. J'ai là aussi un peu gâché les pas d'escalade même si l'éloignement de certains points m'ont obligé à me mettre dans la grimpe. La fin c'est pas trop mal passé et le passage de certains bombés étaient vraiment intéressant. Certaines prises paraissaient très douteuses vers la fin mais je peux garantir de leurs solidités; je me suis tracté dessus comme un cochon et ça a tenu...

P4240012

Et voilà le sommet de la voie avec le mauvais temps qui arrive sérieusement sur nous.

P4240013

La grêle c'est un peu mise à tomber, on  donc décidé de faire une pause en bas de la voie; là où on avait laissé nos sacs. Ainsi on pourrait rapidement dégager si les éléments venaient à se déchaîner.    

On a pas eu le temps d'atteindre la voiture avant la grosse averse. Il s'en sera fallu de 10 minutes de trop; les 10 minutes du pique-nique.

Résumé:

Pour une première visite dans le coin, je n'ai pas été déçu malgré le fait de pas avoir pu vraiment profiter de la qualité de cette belle escalade. Le rocher est très bon et le style très athlétique. Il faut sortir les bras dés la première longueurs et les ranger seulement au sommet de la voie avec malgré tout une petite pause au milieu.

Me concernant, je sais qu'il va falloir que je travaille les dévers en couenne pour profiter pleinement de ce style de voie le prochain coup.

Le cadre est sympathique et me pousse à revenir dés que possible dans le coin...

Topo et conditions

Publié dans escalade

Commenter cet article

Valou74 03/05/2011 17:54


On arrivera plus facilement à se caler un moment autour d'une bière ;-)
Mais on y arrivera un jour à se faire une rando ou de l'escalade... plus vers l'automne, je pense (j'aurai ralenti sur le vélo de montagne).

Val


fred dj 09/05/2011 18:15



Salut Valoche; arrête de faire autant de sport; tu risque de finir en pleine forme à le retraite. C'est une maladie grave.



Valou74 28/04/2011 20:11


J'adore le nom de la voie :-) ces grimpeurs, quel humour !!
Beau récit, c'est vraiment joli, merci de nous en faire profiter.

(et je te pique la traversée de l'arète des boeufs qui a l'air vrai sympa et bien + abordable pour mon niveau de grimpe)

@ pluche

Val


fred dj 29/04/2011 15:56



J'avais pensé mettre une petite note sur le nom de la voie; mais je me suis dit qu'on allait me prendre pour quelqu'un qui a l'esprit mal placé. J'aurais du finalement. C'est vrai que je trouve ça excellent les jeux de mots de certains noms de voies.


Et pour la traversée du Roc des Boeufs; c'est vraiment une jolie ballade.


Tu crois que l'on va réussir à se faire un truc ensemble dans les 10 ans? A plus Valoche.



jack 28/04/2011 18:56


ça m'a l'air bien costaud comme grimpe
quelques grêlons pour grimper ça fouette
à+
Jk


fred dj 29/04/2011 15:52



C'est vrai que l'arrivé du mauvais temps nous a obligé à accélérer la cadence.


Jolie site de grimpe en tout cas.


A plus.