Full Metal Jacket

Publié le par fred dj

 Style: Blu-ray, Dvd; guerre.

 Public: A partir de 12 ans.

 Réalisation: Stanley Kubrick.

 Acteurs principaux: Matthew Modine, Vincent D'Onofrio.

 Durée: 01h56.

                                      Intérêt (1à5): 4+.


Histoire:
Pendant la guerre du Vietnam des jeunes américains suivent un entraînement difficile dans une base militaire et doivent subir l'instruction d'un gradé particulièrement dur. Un jeune du groupe va devenir le souffre douleur de l'instructeur. Plus tard ces jeunes militaires vont être lâchés en pleine guerre sur un terrain très hostile...


Commentaire:
Les États-Unis ont eu beaucoup de mal à accepter leur défaite lors de la guerre du Vietnam. Beaucoup de réalisateurs se sont appropriés l'histoire et curieusement gagnent la plupart des combats. On a heureusement d'autres films; des petits chef d'oeuvre, plus proche de la réalité. Par exemple Apocalypse-Now ou encore Platoon.
Dans Full Metal Jacket; en plus de la partie  guerre, on a  tout le développement qui amène ces jeunes de la base d'entraînement au terrain...


Le scénario (4/5) propose deux parties très distinctes. La première dans la base d'entraînement où il s'attarde longuement sur la psychologie des personnages. On voit une évolution franche entre l'arrivée des jeunes et leur départ où certains sont déjà détruits avant même d'aller au combat.
Ensuite on a un petit temps mort lors des premiers pas au Vietnam. C'est quand même intéressant de voir à quel point la tenue militaire et surtout le statu d'envahisseur peut casser les tabous.
Pour finir on suit ces même jeunes pendant les phases de combat. Là encore on a un scénario très proche des personnages. Certaines scènes sont violentes, mais le but n'est pas d'en mettre plein les yeux mais juste de nous mettre dans la situation de ces jeunes américains finalement sans expérience.


Le jeu d'acteur (5/5) exceptionnel est surtout porté par ces deux personnages.
On a une scène d'acceuil d'anthologie au début du film (voir en bas d'article pour la visionner) où l'instructeur met une pression psychologique sur les personnages les ramenant à l'état de larve pour pouvoir ensuite les fabriquer à sa manière. Le souffre douleur qui va être renommé baleine par le gradé (à gauche sur la photo) va évoluer d'une manière inquiétante lors de sa formation.
Dans la deuxième partie du film on a aussi une très bonne interprétation où l'on voit très bien que la guerre rabaisse les hommes à leurs plus bas instincts et fait ressortir leur personnalité profonde.


La réalisation (4/5)est porté par un réalisateur de talent. Il nous a malheureusement quitté en 1999. On lui doit des films comme 2001: l'Odissée de l'espace (oscarisé); Orange mécanique (très dur);  Barry Lyndon (oscarisé); Shining (un chef d'oeuvre)...
Dans ce film comme à son habitude, il a su parfaitement marié l'histoire, le rôle des personnages et les scènes de situations.
Dans la première partie du film , la confrontation entre l'instructeur et ses gars est le fil conduteur de l'histoire et la base l'univers du groupe.
Dans la deuxième partie; c'est dans un monde dévasté par la guerre que se retrouvent les mêmes personnages.
Certaines scènes sont violentes mais pas insupportables.
Il ne faut pas oublier non plus le thème musical que je trouve génial. (Un morceau du générique plus bas très réputé)

Résumer:
Ce film est reconnu par les critiques comme étant un chef d'oeuvre et je suis d'accord avec ces avis. C'est certainement l'un des meilleurs films de guerre sur le Vietnam que nous a proposé jusqu'à lors le cinéma américain.
Je regrette seulement le temps mort à la moitié du film où je trouve qu'il manque une certaine consistance. Ce n'est que mon avis et je suis certainement un peu difficile. J'ai trouvé que la transition entre l'instruction et les combats à la fin du film se faisait mal. On passe d'un univers très dur à un laissé aller très visible puis on repasse de nouveau dans un monde violent.
En tout cas pour ceux qui n'ont pas vu le film; je le recommande très fortement et pour les autres de l'avoir dans la vidéotech.

Générique de fin:


Bande Anonnce: (en vo)


La scène d'anthologie du début: (A voir absolument; en français)



Commenter cet article

Bruce Kraft 15/10/2009 19:34


Faire passer la campagne anglaise pour le Vietnam c'est plus du talent c'est du génie!!Mdr!!


Bruce Kraft 13/10/2009 18:03


Ce qui est original c'est qu'il a tourné la deuxième partie du film ( Le vietnam) en Angleterre....il a fait mettre des palmiers près d'une usine désaffectée...L'illusion est parfaite !!!


fred dj 15/10/2009 14:20


A ça je ne savais pas. Encore une preuve de son talent.


Bruce Kraft 09/10/2009 23:54


Film culte avec un Kubrick encore une fois surprenant dans le choix de sujet de film!!


fred dj 11/10/2009 17:34


C'est vrai. Mais encore une fois c'est très bien maîtrisé de bout en bout.
Il c'est approprié une partie de la guerre du Vietnam de super manière.