Duel au sommet

Publié le par fred dj

 Style: Diffusion tv; inédite sur canal+; blu-ray version américaine; aventure; drame.

 Public: Tout public.

 Réalisation: Philip Stolzl et Philipp Stoelzl.

 Acteurs principaux: Benno Furmann, Johanna Wokalek...

 Durée: 02h06.

                                     Intérêt(1à5): 4+.


Histoire:
Au milieu des années 30; plusieurs cordées se lancent à l'assaut de la face nord de l'Eiger sans succès. Beaucoup de personnes y perdent même la vie. La réussite d'une telle ascension marquerait une victoire politique pour le pays qui verrait sa cordée d'alpiniste sortir avant les autres au sommet.
En 1936 deux cordées; l'une autrichienne et l'autre allemande se font concurrence pour atteindre l'Eiger par sa face nord. Ils vont être les premiers à réussir la fameuse traversée Hinterstoisser. Malheureusement la blessure de l'un d'entre eux plus l'arrivée du mauvais temps vont rendre la course catastrophique...

Commentaire:
Un nouveau film sur la montagne. Il n'y en a pas eu des wagons, mais les quelques réalisateurs qui se sont lancés dans l'aventure ont plus ou moins réussi leurs films. On a eu tout même quelques belles réussites dont le film: la Mort Suspendue. (j'en ferais un article prochainement)
Cette fois-ci le pari est réussi; on est plongé pleinement dans l'histoire qui nous propose des moments d'un réalisme saisissant...


Le scénario (4/5) nous fait vivre intensément l'histoire vrai de deux alpinistes. D'après ce que j'ai pu lire; le film se rapproche très près de la réalité. On retrouve pleins de petits détails: La préparation (les alpinistes fabriquant eux même leurs pitons...); le voyage en vélo pour arriver au pied; le repérage du meilleur itinéraire; le tunnel dans la face nord qui mène aux rails du train...
On a aussi une satire sur la concurrence que ce livraient les pays à l'époque à travers le sport (c'est d'ailleurs encore un peu le cas de nos jours) et sur le journalisme qui cherche absolument à couvrir un évènement; qu'il soit magnifique ou dramatique.
On retrouve aussi la solidarité que l'on peu connaitre en montagne.
Les très courts passages romantiques viennent mettre un peu de douceur dans ce monde de brut même si on aurait pu largement s'en passer. Un film comme la Mort Suspendue n'en fait jamais allusion et on ne s'en passe allègrement. La fin est dure.


Le jeu d'acteur (4/5) est aussi une réussite en ce qui concerne les montagnards. On retrouve bien la personnalité de l'alpiniste avant et pendant la course. On le voit très concentré avant la course; un peu mal à l'aise en société. Ensuite lors des scènes d'ascension on ressent bien les moments d'envie, de stress, de peur, le froid...
Les personnages secondaires jouent d'une manière classique.


La réalisation (4/5) elle aussi est réussi.
On a l'impression que les réalisateurs sont des grimpeurs tellement les détails sont réalistes. En tout cas ils connaissent l'histoire et la manière dont les alpinistes gravissent une voie. On est jamais dans le grand spectacle même si les images sont magnifiques et les moments dramatiques  très intenses.
Même si le plus intéressant c'est de voir les moments d'ascension; le contrastes des grimpeurs au froid et les bourgeois dans l'hôtel 4 étoiles rend l'ascension plus dure et montre ce que peut ressentir un alpiniste au moment de sa course lorsqu'il regarde la vallée et la chaleur des lumières.

Résumer:
J'ai rarement vu un film autant réaliste sur l'activité alpine. Tout est réussi, du scénario au jeu d'acteur. Le but n'est pas le grand spectacle avec la multiplication de grosses ficelles; le film n'en a pas besoin. Le scénario, la réalisation très réaliste et le jeu d'acteur portent à eux tout seul cette histoire.
Je suis vraiment emballé par ce film. Je conseil à tout ceux qui ont canal+ et qui aiment la montagne de le regarder. Pour les autres il existe le blu-ray en version américaine. Peut-être que le dvd sortira plus tard.
A voir absolument...

La bande annonce:

 


Un petit documentaire:


et pour casser le mythe:






Commenter cet article