Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Publié le par fred dj

Massif: Ecrins.

Style: Grande voie; haute montagne.

Altitude et orientation: 3131m et orientation sud.

Difficultés: 

  • 410m de dénivelé et 350m d'escalade.
  • TD; 6a+; 6a oblig.
  • Course très classique donc très fréquentée.

Intérêt (1 à 5): 5-. (Ligne magnifique; escalade variée; cadre grandiose; bon accueil refuge, rocher excellent...)

Compagnon du jour: Bruno.

Date de la sortie: 10 août 2008.

Topo: ici.

On vient de finir de tirer nos rappels de la voie "Mickey" et on va poser des affaires au refuge (polaires; bonnet...) utiles lors des premières longueurs de la voie précédente.
C'est luxe de pouvoir faire des aller-retour entre les voies et le refuge pour poser ou récupérer du matériel.
Ca change de la semaine dernière aux "Bans" avec au minimum 03h30 d'approche entre le refuge et le pied des voies.
Donc le plus gros de la foule est passé, il reste juste une cordée d'italiens à l'attaque. On va quand même s'activer car déjà d'autres personnes arrivent derrière...

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Bruno dans L1. (6a)
On a laissé à la cordée devant nous le temps de prendre un peu d'avance pour ne pas leur mettre la pression.
La voie démarre par une jolie longueur en dalle où l'équipement un peu aéré oblige à grimper entre les points; la longueur prépare bien au reste de voie. 

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Bruno dans L2. (6a+)
Encore une belle dalle. Le rocher est d'une qualité exceptionnel; on s'attendait à des passages patinés vu la fréquentation de la voie mais il n'en est rien.

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Dans le surplomb (6a) c'est notre cordé d'italiens auxquels on avait laissé de l'avance. Le problème c'est que la cordée derrière nous trouve aussi que ça n'avance pas et commence à enchaîner deux longueurs d'un coup.
Du coup ça commence à me mettre la pression; (et dire que l'on va en montagne pour se détendre) je me décide donc à faire quelque chose.
En ce qui concerne la voie; c'est encore magnifique; on passe d'un style en dalle dessous à un surplomb athlétique très intéressant. 

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Bruno sort sur la vire intermédiaire; le seul lieu de la voie où la verticalité n'est pas présente.
Après la longueur en surplomb, nous sommes partis corde tendu pour doubler rapidement la cordé d'italiens; malheureusement on découvrir quelque chose d'unique...  

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Bruno sort de L8. (6a)
La belle des belles, rien n'est à jeter dans cette voie, cette longueur en fissure est exceptionnelle.
Arrivé au relais on découvre une chose assez rare pour être signalé. Une cordée de 4 personnes encordées sur 2*100m; c'est à dire un leader assuré par un second lui même assurant lorsqu'il arrive au relais un troisième qui assure le dernier; impressionnant... 
Nous avons fait une peu de corde tendu depuis la vire pour pouvoir doubler tout ce petit monde.

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Bruno dans L9. (6a)
Longueur variée avec de la dalle et encore une fissure à négocier, un peu moins crochetante que la précédente.
Bruno profite de cette longueur pour terminer de doubler le groupe. 

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

On trouve enfin un peu de tranquillité; on va pouvoir se faire plaisir entre nous.  

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Bruno s'attaque à un dièdre plein gaz.

A ce moment de l'ascension la vue se dégage complètement et laisse percevoir des sommets non visibles avant; on peut voir par exemple les "Bans".

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Bruno arrive au sommet, la vue est formidable!!!

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Sommet de la Dibona. 

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Nous avons partagé le sommet avec deux Italiens très sympathiques qui viennent de faire la voie des Savoyards; une voie à faire absolument d'après eux. 
On a pris le temps de profiter de la cime car ça bouchonne aux rappels.
Une grande cordée d'espagnols (beaucoup de nations sont représentées dans le coin) a mis presque 01h00 à tirer les rappels et rejoindre la plate forme en contre bas. Ils ont tiré des longueurs sur les vires inférieures. 
Deux briançonnnais très sympathiques arrivés après nous ont eu l'idée d'utiliser leur corde pour nous 6 (les Italiens; eux et nous) pour faire gagner du temps à tout le monde.
Résultat; on fut tous en bas au bout d'une demis heure.  

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

C'est ici que les difficultés sont réellement terminées, il n' y a plus qu'à ce glisser tranquillement sur les névés ramollis par le soleil.  

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

La face ouest de la Dibona. 

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Bruno se laisse glisser sur le névé inférieur.
Le refuge s'atteint rapidement une fois arrivé au pied des rappels.
On s'est récompensé avec une bonne bière pour finir de ce week-end. Nous avons quitté avec nostalgie ce lieu vraiment magique.  

Aiguille Dibona: Visite obligatoire

Une dernière photo pendant la descente au parking et un "à bientôt".

Résumer:
Formidable!!! c'est comme cela que j'ai envie de résumer ce week-end. Je ne connaissais pas le coin et c'est incroyable de découvrir ce lieu seulement maintenant.
Tout est bien: le rocher excellent, la beautée des lignes, le cadre, le sommet, la vue, l'accueil au refuge... et dire que l'on a découvert seulement un aspect.
On reviendra découvrir les voies TA; la Tête du Rouget; l'Aiguille de Soreillé...autant dire que l'on a pas fini de se faire plaisir.
Au refuge on nous a parlé des voies en face sud de la "Meije" qui méritent absolument une visite. Nos périples dans les "Ecrins" sont loin d'être terminés.
En tout cas cette voie mérite effectivement une "Visite Obligatoire".

Publié dans Alpinisme

Commenter cet article

nico 28/08/2008 22:03

Et ben voila j'vais faire un 1er commentaire sur ton site a partir de cette superbe aiguille de la Dibona ! J'ai pas fait VO mais j'y compte bien, je te recommande la Madier aussi, et un bon filon pour optimiser le sejour quand on vient pour le week end par exemple, le jour de la montée, faire l'ascension de l'aiguille centrale du Soreiller (voie normale). C'est facile, passage de 3+, ca se fait en grosse ou en baskets (y a qq pitons), rapidement, et beau belvedere (vue surplombante de la Dibona notamment).
Voila, et felicitations pour ton site
Tcho (a demain ;-))
Nico

fred dj 28/08/2008 22:40


Merci pour le commentaire.
Effectivement ce que tu conseille à l'air interressant; j'avais repréré la "Madier" et j'avais une grande envie d'aller faire un tour à la "Soreillé".Je pense retourner là-bas l'année
prochaine et pourquoi pas tester l'enchainement que tu propose.
A demain.


jack 14/08/2008 10:14

bravo à tous les deux pour toutes ces pointes avec une préférence pour la Dibonna je suis à Nantes chez mon pote puis Loctudy samedi puis retour à Annecy le dimanche 24 puis encore une semaine de vacances bises à Vanessa Fred fais gaffe je vois sur les photos que tu as grossi à bientôt Jack

fred dj 16/08/2008 18:45



Il faudrait que tu aille y faire un tour.
Il y a pas mal de voies de tout niveaux.
Pour le moment profite bien de tes vacances; la montagne sera encore là quand tu reviendra.
Bonjours à ta famille.
aplus
ps: je ne pense pas avoir pris beaucoup de poid avec toutes ces sorties; peut-être après le séjour dans la famille la semaine prochaine mais ça m'étonnerait...