Barberine : Mirrors of Ceilling

Publié le par djillali

Massif : Aiguilles-Rouges.

Style : Grande voie sportive.

Altitude et orientation : 1300m et orientation sud-ouest.

Difficultés :

  • 350m de dénivelé et 300m dans la voie.
  • ED; 7a, 6c oblig.
  • Excellent rocher, pas le moindre signe de patine.
  • Relais tous confortables; bien équipé mais les pas sont souvent obligatoires.

Compagnon du jour : Pascal.

Intérêt (1 à 5) : 4.

Date de la sortie : 13 octobre 2007.

Topo : Ici.

J'apprécie vraiment ce site  pour son cadre bucolique et sa vue sur le Mont-Blanc; c'est pourquoi j'ai plaisir à y revenir; cette fois c'est Pascal qui m'accompagne pour cette voie technique...

Barberine : Mirrors of Ceilling

Nous avons attaqué par les première longueurs de Barbourine pour se faire deux longueurs de plus; ce n'est pas obligatoire; on peu attaquer directement la voie en allant au pied par un système de vires.

Barberine : Mirrors of Ceilling

Pascal dans L1 (5c), la seule longueur facile de la voie.

Barberine : Mirrors of Ceilling

Pascal va enchaîner sans problème cette longueur fine en dalle (L4; 6c); il a trouvé ça même presque facile; moi j'ai trouvé que c'était bien fin par moment mais de toute beauté; il suffit juste de charger et d'avoir bien confiance aux pieds. 
Il y a avait pas mal de monde dans le coin; deux cordés dans Vipère et deux autres dans Méduse; nous par contre, nous étions seuls.

Barberine : Mirrors of Ceilling

Pascal attaque le crux de la voie (L6; 7a); le passage du surplomb est bien teigneux, le rétablissement sur petites prises; ça va mieux dés que l'on a posé les pieds sur les deux bonnes marches plus haut. 
Le pas est obligatoire et le point largement après le pas...

Barberine : Mirrors of Ceilling

Nous avons utilisé le relais intermédiaire pour que chacun se fasse ça longueur de 7a en tête. 
Donc ici pascal arrive à la fin de L6 ; les difficultés auront été plus modestes pour moi même si quelques pas méritent de s'employer, notamment à la fin de la traversée plus bas.

Barberine : Mirrors of Ceilling

Pascal dans le début de L7 (6b) plus facile que le reste mais qui grimpe quand même.

Barberine : Mirrors of Ceilling

Pascal sort de L8 (6c). Nous avons trouvé cette longueur bien soutenue et très à bras.
J'ai volé plusieurs fois avant de réussir à mettre le point juste sous le surplomb; peut être la fatigue de la veille ou le manque de bras aujourd'hui.(certainement les deux); en tout cas la longueur est très jolie. 

Barberine : Mirrors of Ceilling

Pascal en fini avec la voie; mais comme d'habitude à cet endroit, on c'est trompé d'itinéraire; celle qu'est en train d'effectuer Pascal est la dernière de Barbourine (6b+); c'est pas très grave car les autres auront été faites lors de précédentes erreurs...
Résumé:
Très jolie voie à faire, pas très homogène dans la difficulté; l'itinéraire attaque en douceur dans un style plutôt dalle et pas trop dur; à partir de L4 ça se corse et ensuite il faut sortir les bras.
Le style est varié; l'escalade ressemble malgré tout aux voies d'à coté. 
L'équipement est bon; mais vu que c'est dure (pour notre niveau) on a l'impression que c'est loin...
Nous avons attaqué la grimpe à 11h30 ce qui est l'idéal à cette période de l'année.
Bref super journée et merci à Pascal  pour sa compagnie. 

Publié dans escalade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article