Les Parrossaz: Depuis les chenons

Publié le par Fred dj

Massif: Aravis.

Style: Randonnée alpine.

Altitude et orientation: 2556m et orientation nord-ouest.

Difficultés:

- 1270m de dénivelé.

- L'accès au pied du sommet depuis la Porte des Aravis se passe sur des grandes vires schisteuses et exposées.

- Pour l'ascension sommitale, il faut gravir une cheminée de 5m avec un départ légèrement surplombant dans un rocher très correct, la suite plus facile se passe sur un terrain très instable avec le passage de chamois au dessus de la tête.

Compagnons du jour: Jack et Denis jusqu'à la Porte des Aravis, seul ensuite.

Intérêt (1 à 5): 3+.

Date de la sortie: 20 septembre 2016.

Topo cliquer: ici.

J'ai largement eu l'occasion de parcourir les sommets connus des Aravis; tout en laissant de coté des sommets comme celui-ci; des cimes auxquels je n'aurais jamais pensé si on ne m'en avait pas parlé. J'ai proposé à mes deux acolytes de se joindre à moi pour cette découverte, sachant que cette randonnée n'est pas à prendre à la légère...

Première partie: Des Chenons à la Porte des aravis.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

Après un départ du Chenon, nous avons pris la Combe du Fernuy où nous avons croisé les locataires saisonniers de l'alpage.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

La Porte des Aravis est en vu.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

Nous passons la frontière entre les alpages et le monde minéral.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

La fin du pierrier qui mène à la Porte des Aravis.

Deuxième partie: De la Porte des Aravis au sommet.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

A partir d'ici j'ai terminé seul; pour rejoindre le pied du sommet, il faut passer ces grandes vires schisteuses.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

La face sommitale.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

Le début de la cheminée; le début est grimpant (sur 5m environ); il y a une corde à la sortie à gauche que je n'ai pas trouvé très utile car mal placée et surtout fixé sur une lunule douteuse...

Les Parrossaz: Depuis les chenons

La sortie demande l'attention car le terrain est particulièrement instable, il faut vraiment marcher sur des œufs et se veiller les chamois qui passent au dessus de la tête.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

Le sommet, pour une fois pas de vidéo panoramique, il n'y avait pas grand chose à voir, juste une petite trouée sur la Clusaz un court instant.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

Ce brouillard m'a un peu embêté au retour pour l'itinéraire; heureusement il y a de bons points de repère si on observe bien à l'aller.

Troisième partie: La descente.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

De retour à la Porte des Aravis.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

C'est reparti pour la descente; le pierrier est assez confortable; nous avons pique-niqué en bas de celui-ci. Merci à Denis pour l’apéro à la gentiane.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

Le sommet des Parrossaz.

Les Parrossaz: Depuis les chenons

Retour dans les alpages bucoliques.

Résumé:

Je comprend un mieux pourquoi ce sommet est peu fréquenté; l'exposition plus la qualité médiocre du terrain peut repousser. Moi j'ai trouvé ça ludique et pas trop difficile à condition d'être vigilant, peu nombreux et éventuellement d'emmener une corde pour s'assurer pour les 100 derniers mètres.

L'approche jusqu'à la Porte des Aravis est valable; et curieusement à cette saison, on ressent très peu l'ambiance station même dans le bas.

J'ai malheureusement pas pu profiter de la vue, ce sera pour une autre fois en partant du Col des Aravis.

Une randonnée alpine à découvrir.

Commenter cet article