Sapey: Un Caprice de Pétiole

Publié le par fred dj

Massif: Aravis.

Style: Grande voie sportive.

Difficultés:

- TD; 6b+; 6a oblig; 190m d'escalade avec l'option de la dernière longeur de "A Cappela".

- Equipement un peu aéré mais supportable.

Altitude et orientation: 1830m et orientation sud-est.

Compagnon du jour: Louïs.

Intérêt (1à5): 4-.

Date de la sortie: 18 mai 2014.

Après le bon entrainement de la semaine dernière à "Vovray"; il était temps de mettre en pratique la confiance dans les pieds, mais en grande voie cette fois.

Louïs m'a proposé de faire la voie "A Capella" au Sapey; le niveau 6a devrait convenir parfaitement pour une journée qui s'annonce plutôt cool...

Sapey: Un Caprice de Pétiole

L'ensemble du site (secteur "Pointe de Dran") vue du parking. 

Sapey: Un Caprice de Pétiole

Le "Col de la Buffaz" au fond. Nous voici sortie de la partie forestière après avoir monté son très raide sentier. La prise de dénivelé est efficace mais c'est pas le moment le plus agréable de la journée.

Sapey: Un Caprice de Pétiole

Petit coup d’œil dans le rétro avec la "Tournette" encore enneigée en toile de fond.

Sapey: Un Caprice de Pétiole

Notre terrain de jeux pour aujourd'hui.

Sapey: Un Caprice de Pétiole

Louïs dans L1 (5c) de "A Capella"; pour le moment nous sommes dans la bonne voie; c'est pas difficile de se tromper le nom est marqué en gros et rouge; un pas technique au milieu met tout de suite dans le bain. On sait rapidement que les pieds vont être très utiles.

Sapey: Un Caprice de Pétiole

Louïs dans L2 (6b+) de "Caprice de Pétiole. Magnifique longueur avec des pas très soutenues en dalle; en chargeant bien sur les bossettes, ça tient mais il faut oser.

On c'est trompé d'itinéraire à partir de ce point puis suivi la voie "Caprice".

Petit résumé de notre discussion:

Louïs:" C'est technique, il dit quoi le topo?"

Moi: "Ben 5c peu soutenue"...

Louïs: "Çà me parait bizarre, les 6a qui suivent vont être coton si ça c'est du 5c.

Moi: MDR.

Louïs: "Je pense que l'on c'est trompé, on doit être dans Caprice de pétiole; ça me rappel vaguement quelque chose; j'ai fait cette voie l'année dernière et ça ressemble pas mal.

Moi: Bon ben maintenant que l'on est là, on va changer de voie; c'est pas grave, ce sera un peu moins cool que prévue.

Louïs: "ok mais j’étais venu faire une journée cool"...

Sapey: Un Caprice de Pétiole

Une cordée voisine dans "Woody Woodpecker" pendant l'ascension de L3. (6a+)

Les gens grimpaient à 5 en ligne, j'avais déjà vu ça une fois dans une voie à "l'Aiguille Dibona; visite obligatoire".

Contrairement à ce que j'avais déjà vu la dernière fois, ils avançaient bien.

Sapey: Un Caprice de Pétiole

Louïs dans L4 (6a+); l'une de l'une des plus belles longueur de la voie, tout en cannelures où l'on passe de l'une à l'autre en s'envolant parfois loin des points.

Sapey: Un Caprice de Pétiole

Louïs dans L5 (6b); magnifique dalle un poil plus technique que la longueur précédente. Là aussi, il faut grimper entre les points.

Sapey: Un Caprice de Pétiole

Louïs dans L5 (bis;6a+). Ne sachant pas trop où ça allait, (deux voies passent très près l'une de l'autre) j'ai préféré faire relais au sommet de la dalle.

La longueur est très courte mais intense, le surplomb malgré de bonnes prises demande de s'employer et le rétablissement est assez technique.

Sapey: Un Caprice de Pétiole

On a terminé par la dernière longueur de "A Capella" pour compléter (6a+); j'ai fait n'importe quoi dans cette longueur.

Tout d’abord je me suis écarté de l'itinéraire ce qui m'a obligé à quelques pas en dalle bien psycho loin des points avec la terrible sensation du vol imminent. Puis ensuite dans le surplomb, à bout de bras, j'ai mit la corde en boucle dans la dégaine, ce qui m'a obligé à une manœuvre désagréable donc je n'ai pas enchaîné la longueur.

Sapey: Un Caprice de Pétiole

Lors la séance de rappel, on en profite pour revoir avec un autre regard la voie parcourue.

Résumé:

Pour moi aucun regret de s'être trompé de voie, je ne connaissait pas l'itinéraire et c'est avec plaisir que j'ai pu profiter de ces pas en dalle et ces cannelures de toute beauté. (merci la séance de couenne à Vovray)

C'est vrai que des fois il a fallait oublié où était la protection prcédente.

Le style est assez varié car on passe deux surplomb d'un style bien différent du reste de l'itinéraire.

Vraiment c'est une voie à découvrir.

Merci aussi à Louïs pour son agréable compagnie.

Topo et conditions.

Publié dans escalade

Commenter cet article