Tête des Fétoules (arête ouest)

Publié le par Fred dj

Massif: Ecrins.

Style: Alpinisme rocheux; course d'arête.

Difficultés:

- 1650m de dénivelé.

- D; 5b max en escalade libre.

- Recherche d'itinéraire et retraite difficile une fois passé premier ressaut.

Altitude et orientation: 3458m et orientation ouest.

Compagnon du jour: Rapaël.

Intérêt (1à5): 4.

Topo cliquer: ici

Date de la sortie: 11 août 2006.

Pas introduction particulière, j'ai trouvé des photos d'époque; j'en profite pour mettre sur le blog des souvenirs marquants...

Tête des Fétoules (arête ouest)

L'itinéraire vu de l'accès routier.

Tête des Fétoules (arête ouest)

L'approche le premier jour.

Tête des Fétoules (arête ouest)

Le "Refuge de Lavey".

Tête des Fétoules (arête ouest)

L'approche au petit matin, ambiance minérale.

Tête des Fétoules (arête ouest)

C'est parti, ça grimpe un peu sans être extrême. Un peu plus haut le dièdre de 60m qui se termine par un gros surplomb. A partir d'ici la retraite est très compliqué.

Tête des Fétoules (arête ouest)

Sur le fil; ambiance aérienne.

Tête des Fétoules (arête ouest)

Arête et vallon.

Tête des Fétoules (arête ouest)

Au sommet.

Tête des Fétoules (arête ouest)

Les rappels.

Tête des Fétoules (arête ouest)Tête des Fétoules (arête ouest)

Il y a une sérieuse recherche d'itinéraire à la descente, le gardien nous avait donné de bonnes indications, ce qui nous permis de ne pas perdre trop de temps.

Tête des Fétoules (arête ouest)

L'arête vu d'un autre profil.

Tête des Fétoules (arête ouest)

Une dernière photo avant de rejoindre la vallée.

Résumé: (résumé C2C de l'époque)

Vraiment grandiose comme course. Il y beaucoup d'ambiance surtout les passages aériens sur l'arête. Il y a aussi de la recherche d'itinéraire mais il est assez évident quand on réfléchit un peu. (et aussi surtout grasse aux très précieux conseils du gardien du refuge qui vous explique tout dans les détails, de plus lui et son équipe sont supers sympas)
L'engagement est aussi présent non à cause de la difficulté plutôt modéré mais à cause d'une retraite quasiment impossible après le premier ressaut. De plus il ne faut pas perdre de temps. Nous on a fait tout corde tendu à part le passage en 5b. On a aussi tout fait en grosse qui se prête très bien à ce genre de terrain.
Vraiment une grande course à recommander.
Merci à la cordée Grenobloise pour leur sympathie et nous qui nous ont payé le thé à leurs bivouacs.

Publié dans Alpinisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article